L'atelier de lithographies

Les hommes
Laurent Schwarz : gérant
Jean-Pierre Lacaze, Jean-Pierre Stholl : consultants, dessinateurs-lithographes
Patrick Pramil, Pascal Largesse : conducteurs de machine

Les machines
Nous disposons à l’atelier ART ESTAMPE de 5 machines litho :

Une presse à bras appelée « bête à cornes » , utilisée pour les essais et les petits tirages, jusqu'à trente exemplaires sur pierre.
Le rôle du lithographe est ici très important : son expérience de la couleur et de l’impression donne la qualité du tirage.

Une machine plate Marinoni (vers 1920) dont la conception remonte à 1865, qui permet l’impression des papiers jusqu’au format 70x100 cm,
L’avantage de la machine plate : elle est plus rapide que la bête à cornes et permet des tirages d’une qualité plus régulière. Cette presse est mécanisée, et entraînée par un moteur électrique. Trois ouvriers sont nécessaires à son fonctionnement : le conducteur, le margeur et le receveur.

Trois presses Roland que nous utilisons comme des machines litho traditionnelles avec une impression couleur après couleur.
Une machine 56 x 76 cm, conduite par un ouvrier,
Une machine 63 x 90 cm, conduite par deux ouvriers,
Une machine 78 x 112 cm, conduite par deux ouvriers.
L’avantage de la machine Roland : elle est conduite par un ou deux ouvriers au lieu de trois sur la Marinoni, l’impression se fait plus rapidement et à un rythme plus régulier et les calages sont plus précis. De ce fait, on obtient de meilleurs résultats dans la finesse du détail grâce à une meilleure qualité d’impression.
Certains puristes y voient une mécanisation à outrance et la déshumanisation de l’impression lithographique, mais le procédé reste artisanal, il est simplement plus adapté à son temps.


Retour